Invendus alimentaires

Qu’est ce qu’un invendu alimentaire ?

Un invendu est un produit qui ne peut plus faire l’objet d’une vente. Les causes sont multiples et ce gaspillage est présent sur toute la chaine de production :

  • Production : les fruits et légumes non calibrés sont jetés ;
  • Transport : les produits abîmés ne sont pas commercialisés ou sont délaissés par les consommateurs ;
  • Stockage : les produits sont jetés lors des ruptures de la chaîne du froid ;
  • Usine : la préparation des plats cuisinés entraîne d’importantes pertes ;
  • Magasin : des produits sont rejetés selon des critères esthétiques et lorsque leur date limite de consommation est dépassée ;
  • Maison, restaurant, cantine :   surplus d’achats, oublis dans le réfrigérateur et portions trop grosses entraînent d’importantes pertes.

 

Quels sont les avantages d’une distribution des invendus alimentaires ?

La loi anti-gaspillage a été votée par l’Assemblée en février 2016. La lutte contre le gaspillage alimentaire prend forme et oblige alors les supermarchés à faire don de leurs invendus encore consommables au profit d’associations.

 

Produire moins de déchets

Fruits, yaourts, viandes, fromages, œufs, pains, légumes, pâtisseries … tout y passe ! En moyenne, la grande distribution produit environ 2 millions de tonnes de déchets par an, les foyers en produisent environ 5 millions de tonnes et la restauration 1,6 million de tonnes. Ces chiffres exorbitants montrent la nécessite urgente de redistribuer les invendus alimentaires. Cela permettrait donc de produire moins de déchets et de faire un geste pour notre planète. 

 

Faire des économies

Gaspiller représente un réel coût pour la grande distribution mais aussi pour les ménages. Par conséquent, la grande distribution profite d’une réduction d’impôt à hauteur de 60% par don. Une défiscalisation ajoutée à une baisse des dépenses au niveau du traitement des déchets. Recycler ses invendus devient donc moins compliqué et moins cher que de les jeter. Quant aux associations, elles voient leur collecte croître pour permettre une meilleure redistribution.

 

Redynamiser le local et l’associatif

Redistribuer les invendus alimentaires permet aux supermarchés de s’inscrire dans une démarche de non gaspillage certes, mais aussi dans une réelle démarche de solidarité. En effet, en donnant ses invendus à des associations, de nombreuses familles pourront ensuite être nourries. C’est aussi un moyen de mettre en avant des acteurs locaux, en travaillant main dans la main sous la forme d’un partenariat.

 

Comment ça marche ?

Notre objectif est de créer un réseau de redistribution d’invendus alimentaires de manière locale. En concertant les associations et les citoyens pour le construire et en favorisant la collaboration des petits et grands commerces alimentaires.

 

Aujourd’hui…

Suite à la loi anti-gaspillage, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Nous pouvons retrouver plusieurs applications mobiles :

 

Zéro gâchis

Le sigle « zéro gâchis » regroupe les magasins proposant une zone dédiée aux invendus alimentaires qui sont vendus à prix réduit, jusqu’à 70% de réduction. En vous rendant sur le site internet zero-gachis.com vous pouvez accéder, sans ouverture de compte, à une liste des réductions dans les magasins partenaires les plus proches. Pour l’instant, le réseau est surtout développé en périphérie des grandes villes.

 

Optimiam

L’application cible en temps réel les commerces de bouche et les artisans commerçants de proximité comme les boulangeries, pâtisseries, traiteurs et chaînes de restauration rapide. Le principe est de bénéficier de prix allégés sur les invendus. Ces offres flash, allant de -25% à -80%, sont régulièrement mises à jour par les professionnels et sont retirables à la boutique avec un code, fourni à la commande via l’application. La start-up, qui compte environ 200 points de vente en France, envisage un lancement aux États-Unis et ambitionne de réunir 2500 commerces et 250.000 utilisateurs d’ici à deux ans.

Pour découvrir le système : https://youtu.be/XEPqg-QC_BM

 

Too good to go

Cette application est la dernière née en France dans l’univers de l’anti-gaspillage alimentaire, mais cette dernière est déjà disponible dans 8 pays d’Europe, dont l’Italie et la Grande-Bretagne. Le concept est simple : les commerçants, dont des restaurants, fixent le prix de revente et l’heure de collecte de leurs invendus puis l’utilisateur prépaye pour un « sac surprise » en ligne. À la fermeture du commerce, on se présente avec son reçu pour récupérer le colis. L’appli joue aussi la carte solidaire : si on le souhaite, on peut acheter une portion de 2 euros qui sera remise à un sans-abri par les équipes de Too good to go.

Vidéo de présentation : https://youtu.be/7lB9rcp3ryc

 

Sources : 

https://zero-gachis.com/fr/

https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/loi-macron-senat-oblige-supermarches-donner-invendus-alimentaires-876896

http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/19/2368787-les-sites-et-applis-qui-repertorient-les-invendus-alimentaires.html