Ville sans pub

Qu’est ce qu’une publicité consumériste ? 

De plus en plus nombreuses, les publicités apparaissent sur les 5 médias actuellement existant : TV, presse, radio, cinéma et web. Ce n’est pas tout, nous sommes aussi confronter à la publicité à travers le hors médias, c’est à dire l’affichage, le marketing direct (emailing), le street marketing, les PLV (publicité sur lieux de vente), etc.

La publicité a 3 objectifs principaux :

  • Accroitre la notoriété de la marque
  • Donner une certaine image au produit et/ou à la marque
  • Susciter un comportement de la part des cibles concernées

Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons actuellement, une publicité consumériste a donc pour finalité de faire consommer le plus possible.

 

Quels en sont les méfaits ?

Ce genre de publicité représente un réel frein pour l’épanouissement de chacun, la transparence, l’ouverture d’esprit… En effet, de nombreux inconvénients découlent de cette publicité :

  • Imposer un modèle parfait : la publicité impose un mode de vie que les consommateurs doivent suivre (comme l’image de la femme ou le port de marque par exemple). L’opinion de masse remporte sur l’opinion personnelle.
  • Cacher les méfaits du produit concerné : ce sont toujours les bienfaits du produit qui sont mis en avant et non les méfaits, la transparence n’est pas le fort des marques.
  • Mélanger désir et besoin : les consommateurs sont tellement pousser à consommer que ces derniers ne se pose même plus de questions concernant la nécessité du produit, acheter est devenu un automatisme.
  • Dégrader les paysages : les panneaux publicitaires se font de plus en plus nombreux et de plus en plus grands, de quoi gâcher visuellement notre environnement.
  • Favoriser les inégalités : les marques, par exemple, sont devenues une réelle référence pour de nombreuses personnes, ce qui crée des groupes et donc des inégalités.

Nous l’aurons vite compris, les publicités consuméristes ne poussent pas les citoyens à être soudés, à avoir leur propre opinion personnelle sur les biens et services que l’on nous propose et à consommer de manière responsable.

 

Quels sont les avantages d’une diminution de la publicité consumériste ?

Ainsi, nous souhaitons limiter l’affichage des publicités des grandes marques dans notre espace public afin de mettre en avant un autre type de publicité. Cela permettrait de nombreuses choses :

  • Mettre en avant le commerce local plutôt que les grandes marques.
  • Mettre en avant les initiatives citoyennes, associatives ou bien artistiques.
  • Améliorer notre environnement visuel en proposant davantage d’images désintéressées, provenant de projets artistiques par exemple.
  • Apporter un regard autre sur la publicité en poussant les citoyens à s’engager plutôt qu’à surconsommer.
  • Diminuer la consommation d’électricité. En effet, les panneaux d’affichages sont pour la plupart devenus numériques et sont allumés jour et nuit ! Cela demande une forte consommation en électricité. Diminuer l’affichage c’est aussi faire une certaine économie d’énergie.

 

Aujourd’hui…

Quelques villes s’engagent et décident de réduire l’affichage des publicités. Nous pouvons prendre l’exemple de Grenoble ou bien de Genève. C’est en 2014 que la ville de Genève décide de rompre son contrat avec JCDecaux, un des plus grands industriels de France spécialisé dans la publicité urbaine. Genève s’inscrit aujourd’hui dans un réel défi de « ville sans pub« . Les espaces publicitaires ont été remplacés par de la verdure mais aussi par le talent artistique de nombreux habitants…

 

 

 

Sources : 

http://www.paysagesdefrance.org/IMG/pdf/2017-01-05_geneve_ville_sans_pub_le_temps_d_une_respiration.pdf

https://troublessocietaux.wordpress.com/2011/05/25/la-publicite-un-danger/

http://www.liegesanspub.be/