Développer la distribution d’invendus alimentaires

Un invendu alimentaire est un produit qui ne peut plus faire l’objet d’une vente pour diverses raisons : mauvais étiquetage, produit non conforme aux normes esthétiques, produit abîmé lors de la production ou du transport, date limite de consommation dépassée, etc. Chaque année, un français produit environ 20kg de déchets alimentaires. Au niveau des commerces, ce sont 20 à 40kg d’aliments qui sont jetés par jour! Le gaspillage alimentaire représente aujourd’hui 1/3 de la production.

En vue de la faim dans le monde et de la pollution que cela génère, nous sommes amenés à mettre en oeuvre un réel changement au niveau de nos comportements quotidiens. La loi anti-gaspillage, votée en 2016, oblige les grandes surfaces de plus de 400m2 à faire don de leurs invendus à des associations qui les distribuent ensuite aux personnes dans le besoin. Il est aussi interdit de jeter de la nourriture encore consommable et les petits commerces ne peuvent refuser à une association de récupérer leurs invendus.

Notre projet consiste donc à lutter contre le gaspillage alimentaire à Fontenay-sous-Bois à travers différentes actions comme la sensibilisation et la récupération d’invendus. Cette dernière peut prendre la forme de redistribution directe ou de vente à prix libre et conscient après transformation.

  • Ce que nous avons fait :

– Renseignement auprès de la BAPIF sur la législation et les conditions pour démarcher les grands commerces   

– Formation sur les règles d’hygiène et de sécurité pour la redistribution et la transformation d’invendus alimentaires

– Rencontre des différents organismes qui pratiquent déjà la redistribution (La Croix Rouge Française, Les Restos du Cœur et les Milles Plateaux)

– Participation au Comité local de la Transition

– Partenariat avec la Tambouille d’Amour pour la préparation de plats à base d’invendus pour le festival des Aventuriers

  • Ce dont nous avons besoins : (à déterminer)

– Formation : Acquérir de nouvelles compétences culinaires et une méthode de redistribution efficace

– Outils/ Matériel : Véhicule réfrigéré / camionnette, matériel de cuisine

– Volontaires : Peuvent être sollicités en nombre mais de façon ponctuelle d’abord, plus régulièrement par la suite      

– Autorisation : Pour récupérer les invendus auprès des grandes surfaces, nous devons obtenir une habilitation régionale

– Lieux: Nous recherchons un local de stockage, des lieux de redistribution, un espace équipé pour cuisiner